Michel Petrucciani, une première à Paris

mp+ar

Un beau soir du printemps 1979 , nous nous déplaçons à la MJC de Nanterre (maison de la jeunesse et de la culture): un jeune pianiste, parait-il, excelle dans l’interprétation de certains standards de jazz. C’est  l’occasion de découvrir de nouveaux talents et nous nous réjouissons de passer une soirée « cool » comme il se doit dans une MJC (entrée gratuite, convivialité et animation garantie). Lorsque Aldo Romano (drums) se présente sur scène il nous prévient qu’il ne faut pas être surpris et nous demande d’accueillir avec nos applaudissements, pour l’encourager, ce jeune homme qui joue pour la première fois à Paris. Nous voyons arrivé sur scène un petit homme porté par Aldo qui parait d’un seul coup .. fort et musclé (!). Mais de suite, déjà surpris par cette scène, à peine installé derrière ce piano qui parait immense face à lui, Michel démarre un « round midnight » (Thelonious Monk) puissant et mélodique comme les plus grands. Nous sommes dès les premières notes subjugués par tant de hardiesse et de virtuosité. Tout le concert sera magnifique, entrecoupé par les encouragements de son ami Aldo Romano, qui décidément, ce soir là, nous avait concocté bien des surprises (Michel avait 17 ans cette année là).  Ici un superbe concert avec Anthony Jackson, Steve Gadd en live à Stuttgart (1998)