Jamais sans Jamiroquai

L’extravagant Jay Kay rallume les étoiles dans les yeux de ses fans, après des années d’attentes impatientes d’un retour de son band… Après le 8ème album studio, Automation, Jamiroquai est toujours là ..

Jay Kay et son groupe reviennent transmettre leur son contagieux tant désiré, trop longtemps après leur dernier show. Architectes d’une rénovation du funk à grands coups de mélodies pop, Jamiroquai aligne les tubes patrimoniaux («Virtual Insanity», «Cosmic Girl», «Space Cowboy», etc.) avec une régularité démoniaque depuis le carton d’Emergency on Planet Earth. Un premier disque royal, boosté à l’acid-jazz des années 1990, biberonné à la soul de Motown et puisant son groove dans le disco des seventies. Les Britanniques défendent aujourd’hui Automaton, huitième album futuriste pour lequel Jay Kay, toujours bondissant, arbore sur scène coiffe hi-tech et survet’ princier. Ou comment interroger le présent en célébrant les nineties dans la transe. La démonstration avec cette vidéo (Love Foolosophy) .. live datant de 2002, enregistrée à Verona.

Mais n’oublions pas le passage au Montreux Jazz en 1995 qui nous révèle déjà un groupe le plus funk qui soit à cette époque. Jay Kay a 26 ans et Stuart Zender 21 (Bass) … totalement talentueux.